Le MMF (Minimum Marketable Feature) ?

Ecrit par << Paquet Judicaël >>

Le terme de MVP apparait de plus en plus dans les projets Agile alors que le vrai terme à utiliser serait MMF (Minimum Marketable Feature). Qu’est-ce que le MMF ? Un article permettra à tout le monde de mieux comprendre et situer l’application de ces deux termes MVP et MMF.

Qu’est-ce que le MVP ?

Ayant consacré un article complet sur le MVP, je vous propose d’aller directement le lire.

Article : Qu’est-ce le MVP (Minimum Viable Product) ?

Maintenant que le sens du MVP est compris, vous allez comprendre que les entreprises travaillent en MMP et non MVP.

Pour information, le MMP veut dire Minimum Marketable Product soit le minimum qu’on peut livrer en production pour qu’il soit présentable et utilisable. C’est le rassemblement de l’ensemble des MMF notion que nous allons voir dès maintenant.

Qu’est-ce que le MMF ?

Le MMF est un terme qui est apparu la première fois sur le livre « software by number » de Mark Denne et Jane ClelandHuang que vous pouvez trouver sur des sites comme Amazon.

Voici la définition qui est donné par ce livre :

« MMF are units of software value creation. They represent components of intrinsic marketable value. Typically an MMF creates market value in one or more of the following ways :

  • Competitive differentiation
  • Revenue generation
  • Cost saving
  • Brand projection
  • Enhanced user loyalty »

En gros pour les non anglophones, le MMF doit créer de la valeur marketing sur un ou plusieurs des points suivants :

  • différenciation par rapport à la concurrence
  • générateur de revenu
  • réduction des coûts
  • projection de la marque
  • amélioration de la fidélité des utilisateurs

Vous comprendrez aisément que le MMF est une définition de chacune des fonctionnalités minimum que l’on attend au final côté utilisateur. Cela peut se représenter par un lot de user-stories (et d’Epic) minimum à livrer sur une fonctionnalité précise pour ceux qui travaillent dans des univers agiles.

Est-ce que le MMF est agile ?

A la base, il est vrai que l’idée n’est que moyennement agile car on définit un minimum à livrer sur une fonctionnalité dès le début du projet ce qui rend l’aspect incrémental limité sur l’aspect produit.

Rien n’empêche d’ajouter régulièrement des améliorations mais qui seraient logiquement hors du scope du MMF. Cependant, ne soyons pas rigide et acceptons d’avoir un MMF qui puisse s’incrémenter d’amélioration voire de suppression lorsqu’on s’aperçoit que les choses ne sont pas exactement comme on l’imaginait.

On ne livrera pas le produit en production avant que les MMF des fonctionnalités ne soient terminées et cet aspect peut également donner une impression de ne pas être agile ; cependant rien ne vous empêcherait de livrer en recette pour obtenir des premiers retours d’utilisateurs clés de l’application.

En effet à la base le MMF n’est pas une notion agile mais si vous acceptez que celui-ci peut voir son scope bouger par rapport aux feedbacks des utilisateurs alors ce serait une notion totalement agile. Ne soyons pas rigide et acceptons le changement de ces notions qui peuvent d’ailleurs beaucoup apporter dans la structuration de vos projets.

MVP versus MMF

Alors qu’elle est la différence entre un MVP et un MMF ? En effet, la différence est assez énorme en réalité.

Le MVP est le minimum qu’on mettra en place pour prouver qu’un concept fonctionne. Par exemple, nous pourrions avoir un début d’application, une simple vidéo pour obtenir des inscriptions voire un cahier et des feuilles… Le MVP n’implique absolument pas la mise en place d’une application même si cela peut également être possible.

D’ailleurs l’évolution d’un besoin sur un produit peut imposer de recréer de nouveaux MVP pour répondre aux nouveaux besoins.

Le MMF est lui totalement centré sur la partie application car on définira le minimum de chaque fonctionnalité côté applicatif voulu pour atteindre notre objectif.

Il est assez rare du coup de mélanger ces deux notions car la façon de travailler (et de faire évoluer le produit) change beaucoup selon si on décide de travailler avec des MVP ou un MMF. Cependant, rien ne l’empêche non plus.

Un exemple simple pour bien comprendre

Je veux vendre un produit révolutionnaire pour faire le ménage que j’ai créé. Quel serait le MVP ou le MMF pour ce nouveau besoin que j’ai ?

Le MVP

Si je pars dans l’idée d’un MVP, je vais m’inscrire sur la marketplace d’Amazon. Celle-ce me permettra de vendre mon produit et donc de tester le marché. Tout ce qui sera la logistique sera faite avec un simple cahier et des crayons. J’ai décidé d’investir le minimum et de faire le plus simple possible pour tester le marché.

Si mon produit cartonne, je ne pourrais plus tout gérer tout seul. Il me faudra alors peut être envisager de refaire un nouveau MVP adapté au contexte actuel. Ce dernier serait d’utiliser une application de gestion qui se grefferait à Amazon pour m’aider dans toute la partie logistique et achat.

Le MMF

Si je pars dans l’idée d’un MMF, je me lancerais dans la création d’un site ecommerce pour vendre mon produit. Pourtant, j’aurais pu me baser sur un outil comme Prestashop.  Je définirais le minimum (MMF) de chaque fonctionnalité obligatoire pour pouvoir mettre mon site en production.

La façon d’amener les choses est totalement différente bien que l’idée de base reste la même : vendre mon produit révolutionnaire.

Comme le MVP, il est totalement possible d’avoir plusieurs MMF lors d’une livraison ou successif. Nous pourrions ainsi définir un deuxième MMF à la suite pour répondre à de nouveaux besoins.

Le MMF après le MVP

Faire des MMF de fonctionnalités après avoir testé le marché avec un ou plusieurs MVP successifs est totalement possible. On pourrait d’ailleurs mélanger les deux exemples précédents dans un scénario qui se suit.

Et si le marché devait se transformer (un nouvel acteur très fort qui chamboule le marché), on pourrait avoir l’obligation de refaire un nouvel MVP (car on considère qu’on est plus au minimum attendu pour répondre à mon problème).

Conclusion MMF

J’espère que cet article vous a permis d’y voir plus clair sur ce qu’est le MMF et sur ce qui différencie le MMF et le MVP. Si la notion de MMF n’est pas agile à la base, vous pouvez sans soucis l’utiliser de façon agile.

[ Article lu 2 fois aujourd'hui ]

3 réponses sur “Le MMF (Minimum Marketable Feature) ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.